Nom de l'auteur : Alice CRÉPIN

Titre : Les managers mettent-ils en danger la crédibilité des youtubers ? Détermination des critères utilisés par l’audience pour juger de la crédibilité d’un youtuber via l’analyse de données du forum Reddit

Mots clés : youtuber, placement produit, crédibilité, sponsorisation

Résumé : Pour faire face aux limites croissantes de la publicité traditionnelle, les managers utilisent de plus en plus des publicités hybrides qui intègrent des contenus créés par les consommateurs. L’une de ces pratiques est le placement de produits au sein de vidéos mises en lignes par des youtubers. Or, les efforts des managers, visant à influencer le bouche à oreille électronique, sont remarqués par les consommateurs qui développent alors de la méfiance vis à vis de celui-ci. On assiste donc à l’émergence d’un paradoxe : l’utilisation de cet outil publicitaire semble amoindrir son efficacité. Dès lors, sur quels critères les consommateurs jugent-ils qu’un youtuber est crédible ?

Pour répondre à cette question nous avons étudié les discussions publiques se trouvant sur le forum Reddit. Notre analyse a mis en avant différents critères sur lesquels la crédibilité d’un youtuber peut être jugée, positivement ou négativement.

 

Nom des auteurs : André LE ROUX, Thomas STENGER, Marinette THEBAULT

Titre : TYPOLOGIE ET CARTOGRAPHIE DES MEDIAS SOCIAUX SOUS L’ANGLE DES USAGES ET DES COMPORTEMENTS DE CONSOMMATEUR

Mots clés : médias sociaux, usage, cartographie, participation, marque

Résumé : Chaque jour, près de 1 milliard de personnes se connectent à Facebook, YouTube totalise 4 milliards de vidéo vues tandis qu’Instagram recense 2,5 milliards de « j’aime »... Cependant, la notion de média sociaux recouvre une réalité très hétérogène. Il est donc essentiel de pouvoir les distinguer, aussi au plan académique que dans une perspective managériale. La littérature en marketing et en système d'information proposent différentes perspectives de classification des médias sociaux. L'objectif de cette recherche est de tester la classification proposée par Stenger et Coutant (2013) qui positionne les plateformes en fonction de deux dimensions Amitié vs Intérêt et Mise en scène de soi vs Contenu. Une étude par questionnaires auprès d'un échantillon de 422 individus représentatifs de la population française vérifie la pertinence de 3 des 4 notions proposées par Stenger et Coutant (2013) (amitié, intérêt, mise en scène de soi) pour distinguer et positionner 8 des principales plateformes de média sociaux à l'aide d'une analyse. De plus, la relation qu'entretiennent les consommateurs et les marques au travers de ces médias sociaux est explorée.

 

Nom des auteurs : Céline FUEYO, Jean-Marc DECAUDIN

Titre : Gestion de la Page Entreprise LinkedIn : intérêts des typologies ; application au secteur automobile.

Mots clés : réseaux sociaux professionnels, LinkedIn, pages entreprises, typologie, e- réputation

Résumé : LinkedIn, premier réseau social professionnel au monde, est devenu un outil de communication qui est essentiel pour les entreprises. A partir d’une étude empirique réalisée sur un échantillon de dix entreprises du secteur automobile et sur un échantillon de 1 222 membres de LinkedIn, une analyse critique de l’e-contenu des Pages Entreprises LinkedIn est réalisée. Celle-ci permet la création d’une typologie des échanges d’e-contenus sur LinkedIn ainsi que d’une typologie de l’e-contenu des PEL via deux index : l’index d’information et l’index de visibilité. Ceux-ci (construits formatifs) sont identifiés comme deux nouveaux antécédents constitutifs de l’e-réputation corporate dans le cadre de l’approche néo- institutionnelle de la réputation. Ces typologies permettent d’apporter des recommandations pertinentes au regard des décisions stratégiques que les entreprises doivent adopter pour gérer leur e-réputation.

 

Nom de l'auteur : Camille LACAN

Titre : Financement Participatif : Rôle des plateformes dans le développement de la campagne au sein d’un marché multiface

Mots clés : Financement participatif, crowdfunding, plateforme, marché multiface

Résumé : Les organisations utilisent de plus en plus le financement participatif (FP) pour développer de nouveaux projets grâce au soutien financier des internautes. Ce système fait appel à une plateforme Internet qui se place au centre d’un marché multiface entre des porteurs de projets recherchant des fonds et des contributeurs souhaitant participer dans la campagne. Si la pratique du FP connaît une forte croissance, peu de recherches se sont intéressées aux rôles des plateformes. Cet article vise donc à mettre en évidence le rôle des plateformes dans le développement et l’animation de la campagne de FP. Une étude qualitative menée auprès de managers de plateformes (19 entretiens en profondeur) permet de souligner l'existence de quatre rôles clés déployés par les plateformes : (1) la sélection des projets à haut potentiel, (2) l’apport de conseils pour animer la collecte de fonds, (3) la coproduction de certains éléments de la campagne et (4) l’orchestration des actions de communication.

 

Nom de l'auteur : Elodie DEPRINCE

Titre : Contribution des réseaux sociaux numériques à la réduction de la distance psychique dans le processus d’internationalisation : une approche quantitative du cas des PME Belges

Mots clés : Petites entreprises, réseaux sociaux, internationalisation, distance psychique, risque

Résumé : L’objet de cette présente communication est de contribuer à mieux comprendre les rôles que peuvent jouer les réseaux sociaux pour réduire les risques liés à la distance psychique existante entre deux pays dans un contexte d’internationalisation pour les petites et moyennes entreprises. Une fois que l’entreprise décide de s’internationaliser, elle doit directement faire face à la distance. Celle-ci est un frein pour les petites entreprises car différentes barrières viennent s’interposer (langues, cultures, politiques, économiques,...). Les petites et moyennes entreprises n’osent pas s’investir sur des marchés trop éloignés. Cependant, conscientes du peu de moyen financier, technologique et humain de ces entreprises, les réseaux sociaux sont devenus un tremplin à saisir. L’objectif de cet article est comprendre comment les réseaux sociaux peuvent réduire le risque lié à cette distance et faciliter les échanges internationaux.

 

Nom des auteurs : Fanny MAGNONI, Agnès HELME-GUIZON, Jessica GÉRARD

Titre : Sur Facebook, quand engagement ne rime pas toujours avec fidélité : le rôle modérateur de la familiarité objective, des bénéfices perçus et des connexions à la marque

Mots clés : connexions à la marque ; engagement du consommateur envers la marque ; engagement social ; familiarité objective à la marque ; bénéfices perçus

Résumé : L’un des enjeux des stratégies digitales est de favoriser l’engagement des internautes pour accroitre la fidélité à la marque. L’engagement envers la marque via la page de la marque est défini selon trois dimensions : cognitive, affective et comportementale. Dans le contexte des médias sociaux, il convient de prendre explicitement en compte l’engagement social via la page de la marque qui reflète des interconnexions entre des membres d’un réseau social. Ce papier examine l’effet modérateur de la relation entre engagement (à la fois envers la marque et social via la page de la marque) et intention de fidélité par la familiarité objective à la marque (clients vs. non-clients), les bénéfices de la marque perçus par le consommateur sur le réseau social (faibles vs. forts) et les connexions du soi à la marque (faible vs. forte identification du consommateur à la marque). Les données collectées auprès de 140 fans de marque sur Facebook et analysées au moyen de trois analyses multi-groupes sous PLS montrent la pertinence de la prise en compte de ces modérateurs et donnent lieu à des

recommandations aux community managers.

 

Nom des auteurs : Pascale EZAN, Valérie HEMAR-NICOLAS

Titre : Les enjeux liés à des innovations de rupture sur les marchés de l’enfant : Le cas des jouets connectés anthropomorphisés

Mots clés : jouets connectés – anthropomorphisme – enfant consommateur - innovation

Résumé : L’internet des objets investit le marché des jouets. Or, les jouets présentent des spécificités dont il faut tenir compte pour saisir les mécanismes qui préludent à l’acceptation de ces innovations de rupture dont les destinataires sont les enfants. En particulier, les jouets anthropomorphisés connectés soulèvent un certain nombre de questions sur les rapports que l’enfant entretient avec ses jouets et sur ses relations sociales au sein de sa famille. Les résultats de l’étude empirique menée auprès des parents montrent leurs difficultés à saisir les potentialités de ces jouets et à envisager les changements à venir dans les rapports enfants- jouets. Face à ce constat, il est nécessaire de réfléchir aux stratégies marketing à mettre en œuvre pour renforcer l’éducation des parents face à ces innovations afin de favoriser leur acceptabilité.

 

Nom des auteurs : Sarah BELGHITI, Adeline OCHS, Olivier BADOT

Titre : L’expérience de magasinage phygitale : tentative de conceptualisation et investigation empirique

Mots clés : expérience phygitale ; expérience omnicanale; expérience de magasinage, hybridation ; marketing digital ; marketing du point de vente ; magasin connecté

Résumé : Depuis l’avènement des smartphones et de l’internet mobile, la recherche en marketing et distribution est passée du « paradigme dichotomique au paradigme ubiquitaire » de l’expérience de magasinage (Badot et Lemoine, 2013). La logique multicanale en silos laisse désormais place à une logique omnicanale (Rigby, 2011), favorisant une imbrication de plus en plus poussée des canaux. Face à un consommateur de plus en plus liquide, une forme particulière d’omnicanalité voit le jour chez les distributeurs : les magasins connectés ou magasins phygitaux. Ces derniers proposent une expérience de magasinage phygitale, hybridant physique (lieu de vente) et digital (bornes tactiles, miroirs connectés, cartes NFC, etc.) dans un même espace-temps. Cette recherche inductive propose une tentative de conceptualisation de l’expérience phygitale en confrontant deux cas : un cas de magasin ultra-connecté à un cas de magasin sans écran où la majorité du phygital est produit par les clients. Un continuum d’hybridations est présenté avec leurs significations associées. Les dimensions spatiales, temporelles, sociales, hédonico-sensorielles et participatives ressortent comme étant les plus pertinentes. Enfin, une matrice croisant objectifs du phygital et rôles des enseignes est proposée.

 

Nom des auteurs : Soumaya BOUAFIA, Jacques JAUSSAUD

Titre : Modèles d’affaires du Big Data: de la pertinence de la typologie proposée par Bénavent (2014)

Mots clés : Big Data, Typologies de Modèles d’affaires, Empowerment, Connaissance, Automatisation, Services.

Résumé : Le développement spectaculaire du Big Data se fait de manière très différente selon les entreprises et selon les projets, parfois de manière tout à fait expérimentale. Comme le soulignent Dubosson-Torbay et al (2002) mieux définir le modèle d’affaires sur lequel repose un projet de e-business permet d’en mieux maîtriser le développement, de mieux aligner choix stratégiques et choix organisationnels qu’il implique. A cet égard, les typologies de modèles d’affaires des projets e-business s’avèrent être de précieux outils. Dans le contexte spécifique du Big Data, Bénavent (2014) propose une typologie distinguant 4 types de modèles : (1) de la connaissance, (2) de l’empowerment, (3) de l’automatisation et (4) des services. Nous tentons dans cette contribution d’éprouver le degré de cohérence de la typologie proposée. Un examen minutieux de 45 projets Big Data d’organisations issues de divers secteurs d’activité dans différents pays nous permet de conclure positivement. .

 

Nom des auteurs : Zhenzhen ZHAO, Damien RENARD

Titre : What Affects Consumers’ Brand Perceptions and Behaviors through Viral Promotional Advergames? Intrinsic Playfulness or Extrinsic Value of Prizes

Mots clés : Attitude envers la marque, flow, jeux viraux promotionnels, marketing viral

Résumé : Les jeux viraux utilisent les mécanismes du jeu promotionnel pour faciliter la collecte de données et la diffusion du message par les utilisateurs. Une étude a été menée pour étudier l’effet de la participation à un jeu viral sur l’attitude et les comportements. Les résultats montrent que l’état de flux impacte positivement les motivations intrinsèques (enjouement et évasion) et extrinsèques (attrait du gain). Ces deux variables influencent positivement l’évolution de l’attitude envers la marque, les comportements de diffusion et de partage de données personnelles.